Interdiction de sortie : comment y faire face ?

Ne pas pouvoir sortir à sa guise, c’est un supplice terrible pour un jeune. Cet article s’adresse pour les adolescents qui vivent sous une interdiction de sortie. Voici quelques astuces pour que cette sanction imposée par les parents ne soit pas un calvaire. Les parents peuvent aussi s’en inspirer pour aider leurs enfants à supporter la correction.

Se morfondre un moment et se ressaisir

Une interdiction de sortie peut peser lourde sur un emploi du temps. Les journées paraîtront si longues sans voir les amis. Si une telle sanction vous arrive, alors prenez le temps d’être triste. Quelque part, c’est l’objectif de vos parents. Ces derniers veulent vous faire une peine en contrepartie d’une bêtise que vous avez probablement faite. Le mieux serait d’assumer votre part de responsabilité dans cette affaire. C’est injuste, mais cette situation arrive puisque vous avez fait une faute. Essayez également de vous mettre à la place de vos parents. Si vous étiez un père ou une mère, vous auriez probablement pris la même décision. Il est primordial de comprendre que la sanction arrive parce que les parents vous aiment.

Demander une levée de l’interdiction de sortie

Bonne nouvelle : les parents ne sont jamais bien à leur aise si leur enfant n’est pas bien dans sa peau. Autrement dit, les pères et les mères ressentent une certaine rancœur lorsqu’ils punissent leurs progénitures. Essayez de tourner cet amour parental à votre avantage. Faites toutefois preuve de tact. Attendez le bon moment pour demander à vos parents de lever l’interdiction de sortie. Accomplissez de bonnes actions sincères pour témoigner votre repentance. Dites clairement à votre père ou votre mère que vous avez compris la leçon. C’est aussi l’essentiel pour eux, ils n’ont pas l’intention de transformer la maison familiale en prison.

Speak Your Mind

*