Préparer un mariage musulman

Pour la majorité des pays occidentaux, le mariage se traduit par un acte religieux et sacré. Pour les musulmans, c’est avant tout un contrat qui lie un homme à une femme. Résultant d’une tradition millénaire, le mariage dans cette culture admet ses propres impératifs qui sont mis en évidence notamment pendant l’organisation et le déroulement de la cérémonie. En dehors des décorations étincelantes et des mets savoureux, de nombreux préparatifs doivent être suivis à la lettre.

L’aval de la famille

Sceller une union par le mariage dans la culture orientale implique l’union de deux familles. D’où la nécessité de l’aval des deux parties avant la célébration du mariage. Ainsi, avant tout projet de mariage, les jeunes époux doivent se référer à leurs familles respectives et leur demander leur accord pour la célébration de leur union. Cet engagement concerne tous les membres de la famille. Le refus de consentement du mariage conduit à l’abandon du projet de mariage. Après leur aval, les familles respectives promettent une assistance et une aide inconditionnelle aux mariés en toute circonstance.

L’annonce du mariage musulman

C’est une étape incontournable pour préparer un mariage musulman. En effet, la papeterie tient une place particulière dans les préparatifs d’un mariage oriental. L’annonce du mariage aux amis proches et à la famille qui doivent être conviés au mariage doit se faire dans les règles de l’art. Ainsi, le choix d’un faire-part musulman de mariage est donc crucial dans l’organisation du mariage. Avant tout, la carte d’invitation de mariage oriental doit annoncer aux proches la date et le lieu de célébration du mariage. On doit également y trouver les noms des grands-parents, s’ils sont encore en vie, et des parents dans le faire-part.
Par ailleurs, un faire-part musulman doit aussi être distingué et attractif. Le choix des couleurs est primordial. Pour la confection des cartes d’invitation musulmane, on privilégie les couleurs vives comme le bleu et le rouge. Ajouter une touche de dorure ou d’argenture apporte également beaucoup d’élégance et de raffinement à l’ensemble. Le design de l’invitation quant à lui doit s’accorder avec l’ambiance et la thématique de la cérémonie. Ainsi, les modèles fleuris et les motifs baroques sont les bienvenus. Pour plus d’élégance, on n’oublie pas les accessoires comme les strass et les pompons ornés de perle.

La cérémonie du henné

La cérémonie du henné tient une place particulière dans la célébration d’un mariage musulman. Bien que ce rituel ne revête en rien un caractère religieux, il est incontournable. La cérémonie du henné se déroule généralement une semaine avant le mariage musulman ou la veille de celui-ci et chez la famille de la mariée. L’événement est assisté par les femmes de sa famille et de celles de son futur époux. Tout au long de la cérémonie, la jeune femme est entièrement voilée. Au cours de la cérémonie, on applique des motifs sur la peau de la future mariée. Pour les musulmans, ces motifs symbolisent la fertilité et la fécondité. Par ailleurs, le henné reflète la promesse de plaisir conjugal avec le futur époux. C’est comme si on donnait à la jeune mariée la bénédiction d’avoir beaucoup d’enfants. À la fin de la cérémonie du henné, on présente la mariée parée de ses plus belles tenues et de ses parures.

Le déroulement de la cérémonie

Certes, la cérémonie de mariage est assez sobre dans son ensemble, mais elle peut se prolonger pendant plusieurs jours. Dans les pays musulmans, le mariage est organisé le jeudi et le vendredi. Il appartient à un Imam de célébrer l’union des jeunes mariés assistés par deux témoins. Une récitation d’une formule de louange débute la cérémonie.
Il s’en suivra la lecture de la dot. Cette dernière peut comporter une somme d’argent, des bijoux ou d’autres types de cadeaux. Appartenant entièrement à la mariée, la dot témoigne de l’amour qu’éprouve le jeune marié pour sa femme.
Par la suite vient l’échange des alliances suivi des invocations traditionnelles. La cérémonie est suivie d’un repas somptueux. La tradition musulmane veut que l’épouse change sept fois de tenues au cours des festivités.
Enfin, dans le domicile conjugal, la famille organise une autre fête pour les accueillir dans leur nouvelle demeure.

Speak Your Mind

*